Prescripteurs de saines addictions

Conseils de lecture

23,40
par (Librairie Dialogues)
19 avril 2005

Ce superbe roman de Philippe S.Hadengue avait été publié par Maren Sell en 1988. Il avait alors rencontré un succès public et critique et avait été couronné du « Prix de l'Evénement du jeudi », puis du « Prix Louis Guilloux », et en mai 1989, du « Prix du Livre Inter ». Pauvert vient de prendre l'excellente initiative de le rééditer. Cette ville de l'Atlantique Nord, pourrait être Brest, lui ressemble, comme elle ressemble à d'autres villes portuaires de cette côte. Et nuits après nuits, la vie s'écoule, les gens se rencontrent, des amours se nouent, des drames aussi, dans la grande salle bondée du plus grand bar de nuit d'Europe Occidentale : un opéra désaffecté, situé sur le long quai de l'ancien quartier des armateurs. Hadengue décrit avec un immense talent et une grande justesse l'ambiance qui règne dans ces quartiers portuaires et les personnages étranges et attachants qui peuplent leurs nuits.


une romance

Le Castor Astral

9,15
par (Librairie Dialogues)
19 avril 2005

Esther, que l'on surnomme aussi "la grande dame", est une passionnée de livres. Elle vit entourée d'eux et veut en faire profiter son petit fils David. Peu de temps avant sa mort, elle lui offre un roman auquel il ne prête pas encore attention. Jusqu'au jour où il le lit et s'aperçoit qu'il manque la deuxième partie. Dès lors commence une quête effrénée qui va le mener très loin!
"Contre vents et marées, il cherchait la version intégrale d'un roman inconnu, c'est tout. Pourtant, la suite de l'histoire, il la connaissait, quelque chose en lui, silencieusement, la connaissait depuis toujours. Mais il fallait que ses mains la touchent, que ses yeux la lisent".
Si les livres comptent tellement pour moi, dit David "c'est parce que ce sont des endroits où l'invisible se voit."
L'auteur de "Qu'il pleuve" , autre roman prodigieux (coup de coeur de septembre 2000 en pocket) signe ici un bref récit intense et émouvant.


10,95
par (Librairie Dialogues)
19 avril 2005

Le monologue poignant d'une femme qui vient de perdre son mari. Cet homme en quête de la phrase ultime et du mot rare vivait « dans le silence, le silence dans lequel se tiennent les morts et qui est l'autre nom de l'absence ». Cet homme qui laisse derrière lui des doutes, des peurs, des questions sans réponse. Le connaissait-elle vraiment ?


18,40
par (Librairie Dialogues)
19 avril 2005

"Homère" finissant, comme "odyssée", par un e, méritait finalement d'appartenir plutôt au genre féminin. On en est presque convaincu lorsqu'on referme le livre d'Annie Leclerc... Il ne faudrait tout de même pas prendre pour une idiote celle qui fut entre toutes "experte à filer et défiler les ruses"! "A qui, à quoi pensais-tu", toi, Pénélope?  A Ulysse seulement? Pendant 20 ans? Impossible. Tu pensais forcément à autre chose aussi, à des milliers d'autres choses. Mais lesquelles?
L'auteur scelle ainsi un pacte avec son héroïne, contre ce qu'elle nomme "le bien-entendu habituel", et choisit de réécrire à sa façon le retour du vaillant Ulysse à Ithaque, auprès de sa fidèle Pénélope : dans une sorte d'anti-épopée au féminisme allègrement provocateur, alternant apostrophes en prose et stances alexandrines, elle célèbre la complicité des femmes (le choeur antique!) face au camp des hommes. Chapeau bas, vous Mesdames, applaudissez l'aède, son chant et sa lyre... Et vous, Messieurs, qui ne manquerez pas de lire ce roman, qu'en pensez-vous?


par (Librairie Dialogues)
19 avril 2005

D'où vient qu'Oncle Petros, brillant mathématicien, est considéré par les siens comme le raté de la famille? C'est la faute de Goldbach, disent ses commerçants de frères, des grecs prospères.
CONJECTURE DE GOLDBACH : "Tout nombre pair supérieur à 2 est la somme de 2 nombres premiers."
Evidemment...mais allez donc le prouver! A tenter d'y parvenir, Petros Papachristos a ruiné sa vie et sa réputation. Son neveu, le narrateur, lui même féru de mathématiques, élève un monument de tendresse à la gloire de cet oncle mal aimé. De la brebis galeuse, il fait, rétroactivement, un véritable héros hellène.
NB : l'éditeur anglais d'Apostolos Doxiadis offre une récompense d'un million de dollars à toute personne qui résoudra la conjecture de Goldbach. Cf la 4ème de couverture de ce petit roman ironiquement savoureux!