Prescripteurs de saines addictions

Conseils de lecture

Nickel boys
19,90
par (Librairie L'Armitière)
4 août 2020

"Jetez-nous en prison, nous continuerons à vous aimer... Mais ne vous y trompez pas, par notre capacité à souffrir nous vous aurons à l'usure, et un jour nous gagnerons notre liberté".
Inspiré d'une histoire vraie, Nickel Boys relate l'effroyable quotidien d'adolescents pensionnaires d'une école disciplinaire dans la Floride ségrégationniste des années 60.
Le jeune afro-américain Elwood Curtis, un garçon tranquille et brillant, est élevé par une grand-mère qui n'a de cesse de veiller à ce que son petit-fils ne s'écarte du droit chemin. Bercé par les paroles de Martin Luther King, Elwood l'idéaliste rêve de paix et de justice et aspire à étudier la littérature à l'université. Mais suite à une erreur judiciaire, il se retrouve enfermé dans l'enfer de Nickel où il va découvrir l'abominable machine à broyer des enfants prétendument récalcitrants. Violences physiques, humiliations et meurtres; sous couvert d'une discipline qui se veut salvatrice, l'institution qui s'adonne aux sévices les plus sadiques s'est attelée à briser durant cent ans des milliers d'adolescents.
Récompensé par le prix Pulitzer, le dernier livre de Colson Whitehead est évidemment dévastateur mais il est écrit néanmoins dans une prose posée, mesurée et comme dictée par une foi qui a dépassé la colère. Il fait partie incontestablement des romans importants de la rentrée côté étranger.
A lire absolument


Des oeillets pour Antigone

Bousquet, Charlotte

Scrineo

17,90
par (Librairie L'Armitière)
3 août 2020

jeunes adultes

Deux époques, deux pays : 1971 au Portugal où la jeunesse se bat contre la dictature en place, 1991 en France où la jeunesse se bat contre le sida.

Quand les fantômes du passé apparaissent, Luzia essaie de découvrir la vérité sur le passé de sa famille.

Nous l'accompagnons, nous lecteurs, dans ce voyage éprouvant et surtout très émouvant.


Et les vivants autour
19,00
par (Librairie L'Armitière)
30 juillet 2020

Jeanne est dans le coma. Depuis 4 ans. Rien ne bouge, et pourtant. Un jour, il arrive quelque chose. Et tout bascule. Son entourage, qui était lui aussi endormi, se réveille.

Tenant plus du roman noir que du thriller, "Et les vivants autour" est un implacable portrait des relations humaines qui se nouent autour d'un drame apparent, une déconstruction ou une reconstruction de soi, cristallisée autour du personnage de Jeanne, qui navigue à la périphérie des questions éthiques relatives à la vie. Quel brassage des thèmes ! Un très bon roman que je recommande vivement.


Comme un chien
21,50
par (Librairie L'Armitière)
30 juillet 2020

C'est l'histoire de Della, une enfant star dont les parents ont bien compris l'intérêt financier qu'ils pouvaient en tirer. Victime d'un accident, ce porte-monnaie sur patte est défiguré. Et ça tourne mal. Parce qu'avec tout ça, la famille part en cacahuète. Heureusement, il y a Cathie, le chien.

Ce roman est horrible à bien des égards. Horrible non pas parce qu'il manque de talent, mais parce qu'on suit l'explosion en plein vol d'une cellule familiale déjà bien dysfonctionnelle. Ce roman est horrible parce que sous couvert du fantastique, il dépeint des tragédies. Ce roman contient des personnages horribles.

C'est un roman qui m'a suivie bien après ma lecture. C'est donc un roman coup de coeur.


Le corps

Albin Michel

13,90
par (Librairie L'Armitière)
30 juillet 2020

Ne cherchez pas le fantastique ou l'horreur dans cette novella de Stephen King, qui se présente comme son oeuvre la plus intime et une ode magnifique à la fin de l'enfance.

"Le corps", c'est cet été 1960, Castle Rock, la canicule, l'ennui.

On s'y croirait, ça fleure bon la nostalgie d'une époque et d'une vie que je n'ai pas vécue, mais que le King sait si bien magnifier. Et pourtant, il y a cet enfant mort, et pourtant il y a cette duplicité des adultes, la violence physique ou psychologique, et pourtant c'était fondateur comme chacun de nos chemins de vie.

En ce qui me concerne, je n'en aime que plus cet auteur et son oeuvre après avoir lu ce livre. Je ne dis pas que c'est le meilleur de ses écrits, mais il permet de toucher du doigt la genèse de S.King, auteur, et rien que pour cela, il mérite d'être lu.