Prescripteurs de saines addictions

Les beaux romans graphiques de la rentrée

Les beaux romans graphiques de la rentrée

Découvrez une rentrée très spéciale, celle des superbes romans graphiques

Le meilleur ami de l'homme

Tronchet, Didier

Dupuis

19,00

Vincent Renard a tout pour être heureux : une femme charmante, une fillette formidable, un vaste appartement et un métier de médecin-proctologue reconnu. À ceci près que son aide domestique déteste le PSG (manque de chance lorsqu'on regarde les matchs au Stade de France), qu'il a quelques soucis d'ordre éthique à cause de sa maîtresse et que, pour couronner le tout, il cache autant qu'il peut à sa fille qu'il est sur le point de divorcer. Alors, lorsque débarque Kévin Delafosse, un ancien camarade avec qui il jouait au foot à Villetaneuse, Vincent ne se doute pas que tout ce qu'il a connu va subir un immense chambardement. Et que les fantômes du passé, bousculés par ce retour, l'entraîneront dans une redoutable spirale.

Prenez un cadre propret et confortable, ajoutez-y une catastrophe ambulante, une généreuse touche de quiproquos et une ironie ravageuse, et vous obtiendrez tous les ingrédients qui font de ce récit, scénarisé par Tronchet et illustré par Nicoby, une satire à la fois savoureuse et enlevée, émouvante et caustique des relations sociales. Un ''feel good book'' qui affirme le goût de la collection Aire Libre pour les tragi-comédies contemporaines. Un conseil : méfiez-vous de vos meilleurs amis.


Le photographe de Mauthausen

Rubio, Salva

Le Lombard

19,99

Comme beaucoup de ses camarades déportés dans le camp de Mauthausen, Francisco Boix ne pensait qu'à survivre à ce cauchemar éveillé. Mais lorsqu'il croise le chemin du commandant Ricken, esthète nazi des plus pervers, qui prend plaisir à photographier l'horreur, le jeune homme comprend qu'il tient là un témoignage unique. A condition de parvenir à faire sortir les photos du camp...

L'histoire vraie d'un témoin à charge du procès de Nuremberg, et de son combat pour la vérité et le souvenir.


Opération Copperhead
22,50

Londres, fin 1943. Les comédiens David Niven et Peter Ustinov – alors militaires – participent à l'opération de diversion Copperhead, destinée à tromper les services du contre-espionnage allemand. Il s'agit, selon une idée de Winston Churchill, de recruter et de former un sosie (Meyrick Edward Clifton James) pour jouer le rôle du maréchal Montgomery – le général des forces alliées, alors surveillé par les nazis – et ainsi induire en erreur l'ennemi quant au lieu réel du Débarquement. Dans le même temps, alors que la capitale anglaise subit le Blitz, la vie se déploie dans les cabarets où officie une vénéneuse – et néanmoins charmante – jeune femme, Vera.