Prescripteurs de saines addictions

Pascale B.

Dernier commentaire

21,00
29 septembre 2022

« L’enfant qui pleure par en bas »

Ile des Comores.
Gaillard, adoptée par Tamu, servante depuis l’âge de 5 ans, grandit sous la protection de son maître Fundi qui lui enseigne les secrets du Coran. Son amie Halima, d’un milieu opposé, lui confie la garde d’un objet qui doit rester secret. Après une séparation de 10 ans, leurs retrouvailles, à l’insu du mari imposé à Halima, s’agence autour de ce fameux secret.

A travers cette écriture poétique délicate et franche, le lecteur fait un voyage ilien, traversant un pays de prophéties et de légendes héritées d’ancêtres esclaves ; dans le temps et l’espace, dans la peau d’un bédouin ou d’une tigresse ; une aventure magique sur les traces d’identités incomplètes… Les blessures s’y confondent.

Courageuse alliance entre récit initiatique et conte oriental imaginaire.
Récit Philosophique et spirituel, bel hommage aux femmes, leur intelligence et soif de savoir.
En contre-pied, surprenante banalisation de la dramatique amputation subie par Gaillard pour lui éviter la convoitise ….

« Défaire les mariages est chose commune comme les alliances par échanges, les répudiations…. «