Prescripteurs de saines addictions

Rosalie R.

Dernier commentaire

par (Librairie L'Armitière)
11 mai 2022

Il faut bien avouer qu' il est rarissime et extrêmement émouvant pour un libraire de vivre un événement extraordinaire comme la publication de manuscrits retrouvés d'un maître comme Louis-Ferdinand Céline.
Quelle joie! Quelle émotion incroyable! Quelle ivresse! Replonger dès les premières phrases dans cette langue si vibrante d'originalité, côtoyer à nouveau sa verve enragée est un bonheur que l'on pensait révolu. J'ai osé craindre un instant que ces manuscrits disparus depuis plus de soixante dix ans ne pouvaient pas présenter d'intérêt majeur; trop beau pour être vrai peut-être, grave erreur. Le premier texte que publie Gallimard et qui nous raconte la convalescence de Céline à la suite d'une sérieuse blessure à la guerre de 14 est un chef d'œuvre, n'ayons pas peur des mots! Quelle fougue fabuleuse palpite dans ces mots, quelle audace, quel humour! Alors si un lecteur encore hésitant me demande si ce premier manuscrit vaut vraiment le détour je réponds sans aucune hésitation: bien sûr, lisez le, retrouver cette fureur est un trésor dont vous auriez tort de vous priver.