Prescripteurs de saines addictions

Roselyne R.

par (Librairie L'Armitière)
23 novembre 2020

Voici un roman tout à fait singulier. Fondé sur une trame policière , il oscille vers le roman psychologique et nous déroute par sa construction narrative.
Le roman s'articule autour de trois protagonistes et le point de départ est un meurtre qui aurait été commis par la fille de la famille.
La première partie du roman sera racontée par le père pasteur, qui est prêt à tout pour sauver sa fille. La seconde partie sera la même histoire mais narrée par la fille, unique enfant de cette famille presque normale .
Et la dernière partie de ce roman de 528 pages sera le point de vue de la mère, avocate pénaliste souvent confrontée par sa profession à des affaires similaires.
A chaque page, notre opinion sera prise en défaut et l'on se demandera ce que l'on aurait fait devant une telle situation.
Attention lecture addictive.

15,00
par (Librairie L'Armitière)
23 novembre 2020

Dans les romans d'Aki Shimazaki, tout semble de prime abord limpide, serein, bien orchestré et puis un petit grain de poussière, caché sous le tapis vient bousculer l'ordre des choses.
Ici, Anzu est une femme discrète et sensible qui vit de son art, la poterie dans une petite ville près de la mer du Japon. Elle est divorcée, partage son temps entre son fils et la confection de ses œuvres. A l'occasion de la fête d' anniversaire de sa sœur, elle va rencontrer un homme qui devrait devenir son futur beau-frère.
Parallèlement à ce fait, elle attend avec impatience le moment si proche où elle devra, lors d'un vernissage, revoir l'homme qu'elle a aimé dans sa jeunesse.. Elle se pose de multiples questions sur sa vie de femme jusqu'au jour où ...
Le secret est la clef de voûte des romans de cette auteure, vivant à Montréal, écrivant en français et dont tous les romans se déroulent dans un Japon contemporain. La société nipponne y est toujours décrite avec acuité. Dans celui-ci, elle renoue avec tous les thèmes qui jalonnent ses précédentes pentalogies .
Une auteure à découvrir ou à redécouvrir, si cela n'est déjà fait.

21,00
par (Librairie L'Armitière)
16 novembre 2020

La Bretagne est une terre du merveilleux et des légendes. C'est là que s'ancre le nouveau roman de Carole Martinez.
On y découvre le beau personnage de Lola qui partage sa vie solitaire entre son bureau de poste et son magnifique jardin de roses. Tous ces éléments sont importants pour s'immerger dans ce conte où l’héroïne va se retrouver face à un destin façonnè par le passé. Lola fait partie d'une lignée de femmes modelées par l'amour qu'elles ont caché à l'intérieur de" cœurs cousus" . Le sentiment amoureux va bouleverser sa vie bien tranquille.
Une deuxième histoire s'imbrique dans l'intrigue à travers le personnage d'une romancière en mal d'inspiration et qui fera de cette postière boiteuse, le matériau d'une œuvre future.
Le livre se déroule au fil des pages comme une broderie où l'on ne verrait que les fils emmêlés de l'envers du décor.
Alors prenez votre envol et plongez avec délice dans le romanesque .

par (Librairie L'Armitière)
8 novembre 2020

En ouvrant ce livre , vous allez entrer dans une fable où les anciens, Giono et Bosco auraient croisé les contemporains, Echenoz et Murakami .
Que de références, me direz vous.
Mais ici c'est avant tout l'histoire d'une amitié entre deux voisins, celle scellée un soir d'orage autour d'un mur en pierres qui s'est éboulé .
Et c'est le début d'une histoire rocambolesque qui va les entrainer à commencer des fouilles archéologiques illicites .
Dans ce conte provençal, fantaisiste et farfelu, nimbé d'érudition, vous allez prendre une sacrée bouffée d’oxygène et baguenauder dans la campagne du Lubéron, avec le le Mistral pour témoin .
Pour les amateurs de belles découvertes littéraires ...

Roman

Sabine Wespieser Éditeur

20,00
par (Librairie L'Armitière)
8 novembre 2020

Un père et sa fille, un magnifique matériau pour un des plus beaux premiers romans de cette rentrée littéraire.
Le roman débute sous les bombes à Beyrouth en 1983 au moment où cette petite fille sort de l'école en serrant la main de "son géant". En quelques lignes, on ressent les émotions partagées de ces deux êtres qui n'ont pas les mots pour se parler. Les gestes sont là mais les non-dits et les silences vont cristalliser leur relation.
Les mauvaises herbes vont pousser sur leurs balcons respectifs lorsque, devenue adulte, elle partira à Paris et que lui, le père fera le choix de rester au Liban .
Un véritable coup au cœur pour ce roman qui comblera toutes vos attentes notamment celle d'une écriture poétique et sensible.