Prescripteurs de saines addictions

Alexandra C.

Les Loyautés
17,00
par (Librairie L'Armitière)
31 juillet 2018

Un secret trop lourd à porter

Hélène est professeur de sciences dans un collège. Elle repère assez rapidement Théo, l'un de ses élèves et se rend compte que quelque chose ne va pas. C'est un enfant en souffrance. Elle croit savoir pourquoi.
Elle a aussi vécu cela lorsqu'elle était enfant. C'est sûrement un enfant maltraité. Hélène veut venir en aide à Théo à tout prix. Elle est obsédée par le mal être de son élève, ce mal être qui la replonge dans un douloureux passé. Elle tente d'alerter sa hiérarchie,. Elle prend rendez-vous avec la mère de Théo mais finit par être agressive à son encontre. Elle brave même les interdits. Mais très rapidement le lecteur comprend qu'elle est dans l'erreur, Théo va mal mais pas pour les raisons qu'Hélène imagine. Delphine de Vigan écrit avec brio l'intime, la noirceur des relations humaines, les dégâts que peuvent provoquer les secrets.

La Mise à nu
15,00
par (Librairie L'Armitière)
17 février 2018

On se dévoile

Louis est professeur d'anglais dans un lycée où il travaille depuis de nombreuses années. Il regarde sa vie et semble ne pas comprendre comment elle a pu passer si vite. Il est divorcé, ses deux filles ont quitté le nid. C'est la rencontre, lors d'un vernissage, avec l'un de ses anciens élèves qui vient bousculer sa vie bien réglée.
Alexandre est un artiste peintre reconnu. C'est un jeune homme, écorché vif et parfois mystérieux. Il est très touché que Louis se souvienne encore de lui après toutes ces années. Ils vont se revoir à plusieurs reprises et Alexandre finit par demander s'il accepterait de poser pour lui. Il souhaite peindre un triptyque. Louis après quelques jours de réflexion accepte. Il va donc poser et la relation entre le professeur et l'ancien élève va évoluer au fil des heures passées. Prendre la pose permet une certaine introspection, ouvre à la réflexion. Pendant ses moments Alexandre et Louis parlent, se dévoilent.
Une fois de plus Jean-Philippe m'a emmenée pour découvrir les tréfonds de l’âme humaine. J'ai adoré ce roman comme j'ai adoré ses romans précédents.

L'art de perdre , Prix Goncourt des Lycéens - 2017

Prix Goncourt des Lycéens - 2017

Flammarion

22,00
par (Librairie L'Armitière)
30 septembre 2017

Trois générations

Ce roman est une saga familiale sur trois générations. Ali et sa famille vivent en Kabylie, à l'ombre de leurs oliviers grâce auxquels ils mènent une vie prospère. Ali est un homme bon et fier. Sa plus grande fierté est d'avoir combattu, pendant la seconde guerre mondiale, aux côtés des français, il revient couvert de médailles qu'il arbore de temps à autre. Mais la guerre d’Algérie fait basculer la vie douce d'Ali. C'est un harki autrement dit un traitre pour le FLN. Il est en danger et décide de fuir la Kabylie. Il prend un bateau qui le mènera lui et sa famille en France. Ils sont déracinés, perdus et leur installation dans le sud de la France les jette dans une grande misère, parqués dans des camps. Ils passent de camps en camps pendant plusieurs années pour finir par s'installer en Normandie. Ali travaille dur à l'usine mais reste un homme droit malgré tout. Ses enfants s'intègrent comme ils peuvent. Hamid, son fils aîné, est un garçon intelligent. Il apprend vite le français et se fait des amis. C'est lui qui, à la maison, lit le courrier car jamais ses parents ne parleront le français. Dès lors, ils n'ont plus la même culture. Hamid en grandissant s'oppose de plus en plus à son père. Il veut être un français à part entière. Il tourne le dos à la religion et à tout ce que représente l’Algérie. Il épouse une française avec qui il a quatre filles. A aucune il ne raconte sa vie passée dans les montagnes kabyles, le bateau qui l'a emmené loin de son pays, les camps et les batailles qu'il a du mener pour s'intégrer. Pourtant Naïma, sa dernière fille, a beaucoup de questions à poser. Elle aimerait savoir ce qu'a pu faire son grand-père pour être contraint de fuir. Pourquoi un tel silence? Pourquoi ne parle t-on jamais de l’Algérie? Va t-elle trouver le courage pour, elle aussi, prendre un bateau et trouver des réponses à ses questions. Elle veut renouer le lien rompu.
Alice Zeniter fait la lumière sur ce passage de l'histoire dont la France a honte. C'est un roman poignant d'autant plus qu'elle raconte l'histoire de sa propre famille. Un roman à ne louper sans aucun prétexte.

Croire au merveilleux
par (Librairie L'Armitière)
17 juin 2017

Renaître à la vie

César est veuf. Il a perdu sa femme il y a quelques années à la suite d'un accident. Ne se remettant pas de cette perte, il décide de se suicider abandonnant, du même coup, leur fils qu'il est devenu difficile de regarder tant il ressemble à sa mère et pour qui il pense être un fardeau trop lourd à porter. Au moment de passer à l'acte quelqu'un sonne à sa porte. Il ouvre, c'est sa nouvelle voisine, Nana, une étudiante grecque. Elle est jeune, belle et surtout mystérieuse. Elle s'intéresse tout particulièrement à sa bibliothèque. César possède une impressionnante collection de littérature antique. Cette rencontre est l'étincelle qui manquait à César pour se réveiller et tenter de sortir de ce cauchemar qu'est devenu son existence. Il va enfin trouver la force de regarder la vie en face, de revenir sur les traces de ce qu'ils ont vécu lui et son épouse, de se poser les vraies questions et ainsi il va se décider à reprendre son rôle de père en main.
Christophe Ono-Dit-Biot a un écriture très poétique. Chaque mot semble avoir été méticuleusement choisi et déposé là comme une pierre précieuse. Il plonge le lecteur dans un univers onirique et sublime. La fin du roman est une véritable surprise qui bouscule et questionne.

Mon midi, mon minuit
par (Librairie L'Armitière)
10 juin 2017

Renaître à la vie

Emma est une jeune femme heureuse et amoureuse. Elle a rencontré son compagnon, il y a bien longtemps, quand ils étaient adolescents et ne se sont plus quittés. Mais son monde s’écroule quand celui-ci meurt brutalement.
Heureusement, ses amis et sa famille sont là pour pleurer avec elle, pour respecter ses silences, pour la relever quand elle tombe, pour l’aider à retrouver le chemin du bonheur et le goût de vivre.
Ce touchant roman est d’une extrême douceur. Malgré un sujet difficile, l’auteure a su insuffler quelques touches d’humour qui rendent ce texte joyeux.