Prescripteurs de saines addictions

Marc F.

Monologue contre l'Identité

Grasset

12,00
par (Librairie Espace-Temps)
6 septembre 2022

De Gary-Ajar au wokisme d'aujourd'hui

A partir du personnage d'Abraham Ajar, fils fictif de Emile Ajar, le double littéraire de Romain Gary qui a obtenu deux prix Goncourt, l'auteur nous parle d'identité, d'exclusion, d'appropriation culturelle. On ne peut parler ou écrire que sur ce que nous sommes ; les Blancs ne peuvent parler de la condition des Noirs, etc... Le "wokisme" fait rage et l'auteure nous démontre combien celà réduit la pensée et les différents points de vue.
Beaucoup d'humour et de dérision et, allant au-delà de ses opinions en se mettant dans la peau d'Ajar !
Réjouissant de la part d'une rabbin !

par (Librairie Espace-Temps)
3 septembre 2022

Action directe et coup de poing !

L'autrice met en parallèle son enfance, où elle a des comptes à régler avec son père, et l'aventure sanglante du groupe terroriste « Action Directe » dans les années 1980 avec son pire fait divers, l'assassinat en pleine rue du patron de Renault, Georges Besse, père de cinq enfants. Elle mène l'enquête sur les membres du groupe, sur notamment Nathalie Ménigon qu'elle rencontre. Elle relie cela à ce qu'elle a subi de la part de son père, faits abordés dans ses précédents romans.
Ouvrage inclassable, avec une sincérité coup de poing !

21,00
par (Librairie Espace-Temps)
27 août 2022

L'artiste face à sa famille

L'enterrement du père réunit la famille, deux frères et une sœur, autour de la mère pendant trois jours. En plusieurs actes, nous assistons au règlement de comptes entre Paul, cinéaste qui met dans ses films son vécu familial, et sa famille qui trouve sa vision déformée voir injuste. D'ailleurs, son père ne voulait plus le voir et, pourtant, Paul est présent à l'enterrement, à la grande surprise de tous sauf de la mère.
Roman sensible sur la famille, juste, parfois un peu superficiel, car on aurait aimé des approfondissements.
Bonne réflexion sur nos parcours de vie et les relations familiales.

Bruit du monde

23,00
par (Librairie Espace-Temps)
20 août 2022

Un lieu mythique

Le Rocher blanc, au large du Nord du Mexique, lieu mythique où le monde aurait commencé.
Quatre périodes nous sont contées par une écrivaine pour notre époque, un chanteur revenu de tout qui fait penser à Jim Morrison en 1969, les Indiens Yoeme déportés pour le travail en 1907 et un capitaine de navire et cartographe en 1775.
Chaque époque permet d'évoquer les fêlures de chacun : la colonisation, les droits floués des Indiens, la solitude du chanteur et l'écrivaine qui cherche un sens à sa vie.
Ecriture riche ; il faut persister au départ car on ne voit pas le lien des récits.

Philippe Picquier

19,00
par (Librairie Espace-Temps)
23 juillet 2022

Une île où finir sa vie magnifiquement

Ce roman solaire nous touche par sa sensibilité. Shizuku, 33 ans, atteinte d'un cancer difficilement guérissable, vient sur l'île aux citrons. A la Maison du Lion, la patronne Madonna accueille ses pensionnaires pour les chouchouter et leur rendre très doux les derniers moments de leur existence. Un goûter a lieu chaque dimanche, dont le dessert est tiré au sort parmi les demandes de chaque client ; dessert qui les a marqué au cours de leur vie. Shizuku nous raconte aussi sa vie et ses relations avec les autres pensionnaires. Une sensibilité humaine et un grand intérêt aux autres et à une chienne, Rokka qui n'a plus de maître.
Magnifique !