Prescripteurs de saines addictions

Sophie F.

Aux armes
19,00
par (Libraire)
24 février 2020

coup de coeur Sophie


Un matin ordinaire dans un établissement scolaire américain, des coups d’armes automatiques retentissent et l’agent de sécurité Wayne Chambers se précipite vers le lieu où se joue le drame…
Quatorze ados sont tués ainsi que l’élève responsable du massacre, l’adjoint du shériff lui est resté au seuil de la porte …
Commence alors pour cet homme le lynchage médiatique …
Premier roman saisissant de cet auteur français qui avec ce récit dénonce à la fois la dérive des tueries de masses aux Etats-Unis mais aussi la violence légitimée des réseaux sociaux et des médias qui pour le buzz sont prêts à « immoler » des « coupables » …
Une histoire percutante qui nous invite à réfléchir sur les dérives d’une société consumériste d’informations et qui nous interroge sur la notion de « héros » …

Là où chantent les écrevisses
par (Libraire)
24 février 2020

coup de coeur Sophie

Kya est une enfant élevée dans le marais de Barkley Cove en Caroline du Nord .
Abandonnée petit à petit par sa famille, à dix ans elle se retrouve seule à survivre dans cet environnement hostile .
Premier roman magistral et lumineux de cette auteur américaine qui à travers le parcours de cette fillette aborde les sujets délicats du racisme, des préjuges, de la préservation de la nature et surtout de la solitude ...
A la fois roman d’apprentissage, intrigue policière et amoureuse j’ai vraiment été bouleversée par ce livre et j’espère que comme moi vous serez émue par la « fille des marais »

 Une minute quarante-neuf secondes
par (Libraire)
7 décembre 2019

Coup de coeur de SOPHIE

Une minute quarante neuf c’est le temps à la fois très long (p79-82) et très court que sont restés les tueurs dans la salle de rédaction pour perpétrer le 7 janvier 2015 l’attentat politique contre Charlie Hebdo .
Riss, l’actuel directeur du journal et présent le jour du drame nous raconte non seulement l’attaque mais il aussi  rend hommage à ses amis disparus et nous évoque l’après en parlant de son séjour à l’hôpital .
Il justifie comme impératif la reparution de l’hebdomadaire malgré les tensions externes ou internes qui sont apparus après le douloureux événement.
Un récit percutant qui ne vous laisse pas indemne mais qui est nécessaire pour ne pas oublier ...

Le Grand royaume des ombres
par (Libraire)
7 décembre 2019

Coup de coeur de SOPHIE


1944, le caporal Veit Kolbe est blessé sur le front russe, après un bref séjour chez ses parents à Vienne il décide de poursuivre sa convalescence à Mondsee
dans les Alpes autrichiennes d’où il nous raconte ses états d’âmes et ses rencontres dans ce « cocon » loin du front ...
Auteur autrichien reconnu, Arno Geiger avec cette histoire nous propose une autre perspective
sur le conflit mondial, il s'intéresse à l'arrière avec l'insertion au récit de lettres émanant de personnes civiles comme la mère de sa voisine, Kurt un étudiant, et Oskar un juif …
Roman dense et riche tant sur le plan de l'écriture que pour le sujet qui nous révèle comment la population autrichienne va progressivement passer de la victoire à la défaite ….

Un père sans enfant

Rossano Denis

Allary

20,90
par (Libraire)
7 décembre 2019

Coup de coeur de SOPHIE

 Ce roman retrace la vie d’un célèbre réalisateur hollywoodien Douglas Sirk  (1897 -1987) créateur de nombreux films comme « le mirage de la vie » ou «  le temps d’aimer et le temps de mourir ». Ce que ce livre évoque c’est surtout la blessure d’un père qui a vu pour la dernière fois en chair son fils à trois ans ...En effet Detlef Sierck est né au danemark mais a grandi en Allemagne .Il a un fils Klaus né en 1925 mais très rapidement il se sépare de sa femme et cette dernière le privera officiellement de ses droits parentaux …
Fervente militante nazie la mère de Klaus va faire de son fils une icône de cinéma à la gloire du führer dans les années 30, Detlef remarié à une juive devra fuir vers le continent américain en laissant derrière lui son enfant  ...
Livre passionnant qui nous raconte les coulisses de l’UFA l’organe officiel du cinéma  allemand  dirigé par Goebbels et nous raconte la délicate pression qu’avaient les créateurs ou les acteurs dans les années 30/40 sous III e Reich  .Mais c’est aussi un portrait bouleversant d’un père qui n’a pu élever son enfant et a dû le laisser se faire embrigader …