Prescripteurs de saines addictions

Anne-Marie, Rayon Poche

Je suis le genre de fille
1 juillet 2020

Juliette c'est le genre de fille toujours arrangeante mais qui aimerait quand même apprendre à dire "non". C'est le genre de fille intellectuellement complexé mais qui, pour autant, peut passer tout un week-end devant sa télé. Elle, c'est le genre de fille à aimer se plaindre, à se poser mille et une questions et se noyer dans un verre d'eau. C'est le genre de fille qui exagère tout, tout le temps, hypocondriaque au plus haut point.
Juliette c'est aussi une mère, attentionnée, une ex-femme, toujours amoureuse, et une fille surtout qui, par ses travers, ses névroses, son côté foldingue nous fait rire mais qui sait aussi, au moment le plus inattendu, nous vriller le coeur et nous faire pleurer.

L'art de la joie
26 mai 2020

L'art de la joie

Roman majeur de la littérature italienne, l'Art de la joie retrace la vie de Modesta, née avec le XXèmè siècle dans une famille pauvre et rustre de Sicile. Cette héroîne hors du commun qui transgresse toutes les règles pour vivre selon sa nature n'aura d'autre maître que son insatiable curiosité, son appétit de vivre et sa volonté de goûter aux plaisirs de l'esprit et du corps. Libre, indépendante, inoubliable, Modesta nous marque et nous hante longtemps... Virginie

Le prix / roman

Gely, Cyril

Points

6,60
2 mars 2020

Lise Meitner et Otto Hahn c'est avant tout l'histoire d'un duo. Trente années durant, les deux scientifiques allemands ont oeuvré nuits et jours pour mener à bien leurs travaux. Mais en 1938, Lise est contrainte de fuir le régime nazi, trouvant refuge en Norvège et ce quelques mois seulement avant l'aboutissement d'une vie de recherches. C'est alors seul que Otto Hahn signera la grande découverte de la fission nucléaire.
Huit ans plus tard, en 1946, dans une chambre d'hôtel de Stockholm, c'est un duel qui s'engage entre Lise et Otto. Lui qui s'apprête à recevoir son prix Nobel de chimie se retrouve confronté à Lise. Les souvenirs, les incompréhensions, les questions s'enchaînent. Les heures passent et la tension monte, d'autant plus palpable que tout se déroule en huis clos. Lise obtiendra-t-elle la vérité qu'elle est venue chercher?
Captivant, ce "Prix" de Cyril Gely offre à sa manière une belle reconnaissance à cette scientifique de l'ombre.

L'été des charognes
23 janvier 2020

Loin des sentiers battus, "L'Eté des charognes" est un roman qui, d'emblée, bouscule nos sensibilités de lecteur.
A la Fourrière, ce hameau paumé de montagne, on oublie bien vite les bonnes manières. De la terre sous les ongles, ça travaille dur, les rythmes cassent les reins, ça picole beaucoup et les coups pleuvent à tout va.
De ce quotidien rustre, poisseux, puant, Simon Johannin en tire un récit d'enfance bouleversant.
Ecrit à 23 ans, le 1er roman de l'auteur se veut sans complaisance, ici c'est l'instinct qui dicte l'écriture.
Une expérience de lecture viscérale !

Les fils conducteurs
14 janvier 2020

Au Ghana, le cimetière numérique de la planète est un lieu cauchemardesque nommé Agbogbloshie. Un monde à part, cette bosse, royaume des mômes qui y suent corps et âmes. Leur job c'est la fouille. Dénuder, démêler les fils conducteurs de nos vieux appareils électroniques devient leur unique moyen de subsistance.
Un premier roman sans concession, au rythme et à la langue percutants, et dérangeant aussi bien sûr. Guillaume Poix braque nos regards de lecteurs sur ce peuple de ferrailleurs confronté à une catastrophe écologique et humaine.