Prescripteurs de saines addictions

Librairie coiffard

Le prince cruel
18,90
par (Librairie Coiffard)
15 octobre 2020

Conseillé par Marion

Le monde de Jude et de ses soeurs plonge dans les ténèbres quand elles se retrouvent privées de leurs parents en une seconde par un homme prétendant être le père de la plus âgée. Pire, il dit qu'elle appartient à un autre monde, Terrafae. Elles y sont emmenées pour y grandir et trouver leur place. Nous retrouvons Jude à ses 17 ans dans une nouvelle existence, un monde où tout lui est étranger.C'est d'ailleurs ainsi qu'elles sont traitées à Terrafae, des étrangères, des pestiférées,... des mortelles. Car les créatures qui habitent là-bas n'ont rien à voir avec les humains. Ils sont beaux, immortels, surpuissants.
Ils sont tous gouvernés par un roi, qui a eu un très beau règne et qui veut maintenant déposer la couronne sur la tête d'un de ses six héritiers. Jude prie pour qu'elle ne revienne pas au prince Cardan, son pire ennemi dans le royaume, celui qui la harcèle chaque jour. Les trois soeurs qui jusqu'à maintenant, tentaient tant bien que mal de faire valoir leur nouveau statut de filles du général Madoc, vont être contre leur gré entraînées dans les affaires royales. Et Jude va acquérir un nouveau rôle qui lui vaudra bien son lot de risques et de conséquences. Un premier tome qui se dévore, où chaque chapitre gagne en tension et dont le ressort final est grandiose. Certains chapitres feraient même pâlir le créateur de "Game of Thrones".

Tracks
par (Librairie Coiffard)
15 octobre 2020

Conseillé par Marion

Robyn Davidson débarque avec son chien et 5 dollars seulement à Alice Springs avec le désir d'adopter des chameaux et de partir en leur compagnie à travers le bush australien. Un projet fou, surtout pour une femme, dans les années 80 dans un pays où voyager seule est dangereux. Mais rien ne va arrêter la jeune femme. Ni les hommes qui veulent lui dicter sa conduite, ni les journalistes qui la "colleront" sur la fin de son voyage, ni les embûches sur son chemin et celui de ses animaux. Des animaux avec qui elle va créer une grande complicité, voir une amitié. On s'attachera vite à Dookie, Bub, Zeleida et Goliath le petit dernier. Mais aussi à son fidèle chien, Diggity. Sans oublier non plus le photographe du National Geographic, Rick Smolan, qui va nous permettre de mettre un visage sur cette femme au destin extraordinaire.
Dans un désert aussi imprévisible que celui de l'Australie, Robyn Davidson va devoir mener sa "caravane" à destination, dans des paysages tous plus beaux les uns que les autres. Tout cela semble très poétique, mais la jeune exploratrice ne s'arrête pas là : elle dresse le portrait d'une société
encore raciste envers le premier peuple d'Australie : les aborigènes. Les conditions dans lesquelles elles les décrit, leurs propres témoignages rendent compte d'un passé traumatisant pour ce peuple, qui essaie encore de s'en sortir et de prouver leur existence actuellement.
Un récit de voyage enivrant, dans une destination aride dans laquelle Robyn Davidson va se débattre à merveille.
Nous vous conseillons d'aller écouter les interviews qu'a pu donner Robyn Davidson après son périple. On sent sa passion, sa persévérance, son courage : en somme, toute la puissance que peut gagner une femme quand elle a un projet en tête.

L'ours et le rossignol
par (Librairie Coiffard)
15 octobre 2020

Conseillé par Marion

Vassilissa Petrovna, Vassia pour ses proches, est bercé par les contes de sa nourrice depuis toute petite. Des contes folkloriques sur des créatures mystiques, des esprits vivants dans les cheminées et dans les écuries qui protègent nos foyers : Vassia pensait que ce n'était que des affabulations jusqu'à ce qu'elle rencontre plusieurs de ces créatures et comprenne que notre monde ne fait qu'un avec le leur. A cette époque, dire que l'on apercevait ces créatures, relevait de la sorcellerie et de la folie. Vassia va devoir trouver des stratagèmes pour cacher ses capacités à voir l'invisible. Et elle s'en sort plutôt bien
jusqu'à ce que l'une de ces esprits, le roi de l'hiver, l'approche et bouleverse irrémédiablement sa vie... Avec une écriture digne des plus grands conteurs russes comme Tolstoi, Katherine Arden nous invite dans son univers sombre et enchanteur.
L'histoire, les dialectes, une ambiance qui vacille entre le calme et le chaos, la tension qui monte crescendo : ce roman initiatique de la jeune Vassia au coeur d'un paysage solitaire a tout pour ravir les lecteurs de fantastique à la recherche de nouveauté.

Hourra l'Oural encore

Chambaz, Bernard

Paulsen

19,50
par (Librairie Coiffard)
15 octobre 2020

Conseillé par Marion

Durant deux voyages, deux visites à deux saisons différentes, ce passionné de la Russie nous fait découvrir plusieurs villes (Ekaterinbourg, Perm, etc) à travers ses yeux mais aussi ceux des natifs. Récit passionnant sur les pas de grands auteurs comme Boris Pasternak et Louis Aragon, des grands paysages se découvrent devant nous. Au-delà des paysages que l'auteur nous fait découvrir, c'est surtout les témoignages des natifs qui sont intéressants pour faire connaissance avec le contexte politique actuel de la Russie.
Terre des tsars et d'églises plus impressionnantes les unes que les autres, il ne faut pas oublier que ce pays a un passé très sombre, qui continue à hanter ses habitants.
Alors certes, il y a des grandes villes comme Moscou et Saint-Pétersbourg qui s'en sortent bien mais le quotidien des petites villes est plus que difficile encore aujourd'hui. Si vous voulez voyager, comprendre un pays par la voix de ceux qui y vivent et parcourir de nombreux kilomètres pour vous s'évader sans bouger de chez vous, c'est le livre qu'il vous faut.

Nickel Boys
19,90
par (Librairie Coiffard)
15 octobre 2020

Conseillé par Marion

Dans l'Amérique ségrégationniste des années 60, en Floride, Elwood Curtis rêve de suivre les pas de son idole, un certain Martin Luther King, dont il écoute chaque jour les discours si encourageants. En chemin pour intégrer une université, un homme lui propose de l'emmener jusqu'à sa destination. Alors qu'Elwood touche presque son rêve du bout du doigt, il est arrêté par la police pour une erreur judiciaire et emmené de force dans une école très particulière : la Nickel académie. C'est là qu'on redresse les jeunes à problème.
Entre les cris dans la nuit, les humiliations le jour, Elwood expérimente les traitements terrifiants que l'on infligeait à une époque pas si éloignée de la nôtre. Auprès de jeunes comme Turner avec qui il noue une complicité, il va tout tenter pour échapper à cet enfer. Chaque jour est pire et plus douloureux que son précédent pour Elwood.
Après "Underground Railroad" récompensé par un premier Pullitzer, Colson Whitehead en reçoit un deuxième pour "Nickel Boys". Avec une plume toujours plus acerbe, plus avide de vérité, l'auteur éclaire ce qu'il se tramait dans ces écoles de redressement où les noirs étaient traités bien pire que des animaux, où tout espoir était annihilé dès le pas de la porte passée. Colson Whitehead se fait le porte-parole de tous ces jeunes qui n'ont pu s'en sortir. C'est beau et poignant et tellement percutant quand la vérité finit par éclater.