Prescripteurs de saines addictions

cochon d'allemand, roman
EAN13
9782922868623
ISBN
978-2-922868-62-3
Éditeur
Allusifs
Date de publication
Collection
LES ALLUSIFS LI
Nombre de pages
194
Dimensions
20 x 12,1 x 1,2 cm
Poids
230 g
Langue
français
Langue d'origine
danois
Code dewey
850

cochon d'allemand

roman

De

Traduit par

Allusifs

Les Allusifs Li

Indisponible

Ce livre est en stock chez 3 confrères du réseau leslibraires.fr,

Cliquez ici pour le commander
À partir de ses souvenirs, Knud Romer compose un récit déchirant sur l'enfance réduite malgré elle à se fondre dans un conformisme de survie. Un enchaînement presque cinématographique de brèves séquences fait défiler les personnages en Allemagne et au Danemark des années trente jusqu'aux années soixante-dix. Le grand-père paternel, un visionnaire dont toutes les entreprises échouent immanquablement, la lente ascension du père assureur qui ne vit que pour éviter le pire, la grand-mère, défigurée par une explosion, qui a la larme facile et qui fait un goulasch incomparable... Mais surtout la mère, une résistante que ses voisins danois tiennent pour une nazie, qui est trop fière pour se défendre et qui dissout les excès de tension dans l'alcool. Et cet enfant, témoin de l'ostracisme permanent dont est frappée sa mère, trop petit pour l'aider, malgré tout son amour.
Lauréat de nombreux prix en 2006, Cochon d'Allemand dépeint dans un style dense et enlevé une époque teintée de rancoeur et de culpabilité.

04-06-2007: Juin 2007 [ Les aventures de Minette Accentiévitch ]

En courts fragments, comme en autant d'instantanés qui n'ont pas froid aux yeux, ce roman signé par Vladan Matijevic nous présente Minette sous toutes les coutures et en découd avec certains mythes sur la féminité cousus de fil blanc. Nous y apprenons ce qu'elle fait à ses amants et ce que ses amants lui font, ce qu'elle aime ou n'aime pas, ce qu'elle pense de ceci ou de cela et notamment des hommes. Par exemple, elle ne croit pas du tout que les amibes soient des organismes vivants les plus simples, elle affirme que ce sont les mecs. Ils se réduisent à peu près à leurs couilles, dit-elle, où se loge également leur cerveau. Mais si elle a en elle cette affolante épice qui fait que les hommes lui courent après, il est vrai aussi qu'elle court après les hommes. C'est même une sacrée coureuse.
Si, pour situer Minette dans l'histoire littéraire (et plus précisément celle des héroïnes romanesques), on prend un raccourci aussi serré que celui du Christ mort de Mantegna, on peut dire qu'au fond, à la tête du gisant, il y a la princesse de Clèves, à mi-chemin, sur la bosse géni(t)ale, Madame Bovary, et au premier plan, aux pieds, Minette Accentiévitch.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Commentaires des libraires

Conseillé par (Librairie Dialogues)
4 octobre 2007

Cette autobiographie nous conte les difficultés d'un jeune garçon partagé entre deux cultures, deux histoires, où chaque membre de sa famille devient un personnage quasi romanesque abîmé par la vie, par le passé et cherchant une issue à son destin. ...

Lire la suite

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Elena Balzamo