Prescripteurs de saines addictions

Les Arts modestes
EAN13
9782850351310
ISBN
978-2-85035-131-0
Éditeur
L'atelier contemporain
Date de publication
Collection
STUDIOLO (1)
Nombre de pages
224
Dimensions
16 x 11,5 x 1,5 cm
Poids
202 g
Langue
français

Les Arts modestes

L'atelier contemporain

Studiolo

Trouvez les offres des librairies les plus proches :
ou
entrez le nom de votre ville

Offres

  • Vendu par Librairie Page et Plume
    9.50

Ce volume consacré aux « arts modestes » est une invitation à déambuler dans nos sociétés consuméristes comme s’il s’agissait d’étranges musées, où s’accumulent sans cesse, sans classement, sans hiérarchies, une infinité de choses dignes malgré tout d’attention.
« L’art modeste délaisse les grandes avenues pour emprunter les contre-allées. Tout s’y côtoie, le rare et le trivial, le pur et le décadent, le commercial et l’idéologique, le tout et le peu. Ces produits n’ont en commun que leur propension à nous faire rêver », écrit Hervé di Rosa, en songeant aux danseuses en coquillages de son enfance, aux céramiques rapportées de vacances, aux maquettes d’avion en plastique, à toutes les sortes de cadeaux publicitaires…
L’art modeste ne peut que difficilement se circonscrire ; il est comme du sable qui glisse entre les doigts, en même temps qu’il reste infiniment à portée de main. « L’art modeste n’existe que dès lors qu’on le regarde, l’apprécie, le collectionne. Ces objets et images n’ont pas la prétention d’être des œuvres d’art. Ils sont créés pour communiquer, vendre un produit, ou tout simplement pour arrondir les fins de mois. L’art modeste est un regard. » L’art modeste est un nouveau regard sur les choses : il implique de voir autrement, voir autrement ce qui peuple les étagères de nos intérieurs, les vitrines des magasins quelconques, les rayons des supermarchés…
Hervé di Rosa lui-même, mais aussi, dans son sillage, plusieurs écrivains et historiens de l’art, dont Bernard Belluc, Hervé Perdriolle, Gilles Tiberghien, Denys Riout, Baptiste Brun, Yves Le Fur et Catherine Millet, cherchent à travers ce volume à mieux cerner l’aura singulière de toutes ces choses modestes issues des formes de production sérielle contemporaines. Il s’agit alors de prêter attention au rêve qui sommeille en chaque chose sur laquelle on tombe par hasard, dans « les marchés aux puces, les vide-greniers, les boutiques de souvenirs d’aéroport, les fêtes populaires et religieuses, les parcs d’attractions, le Mercado de Sonora à Mexico »…
S'identifier pour envoyer des commentaires.