Prescripteurs de saines addictions

La semaine de 4 jours, sans perte de salaire, ça marche !
EAN13
9782416012945
ISBN
978-2-416-01294-5
Éditeur
Eyrolles
Date de publication
Nombre de pages
176
Dimensions
21 x 15 x 1,2 cm
Poids
290 g
Langue
français

La semaine de 4 jours, sans perte de salaire, ça marche !

Eyrolles

Trouvez les offres des librairies les plus proches :
ou
entrez le nom de votre ville

Offres

  • Vendu par Librairie Espace-Temps
    22.00

Autre version disponible

Ce nouveau rythme de travail fait l'objet de nombreux débats, questionne et surprend par ses indéniables bienfaits.Selon les témoignages des salariés, bénéficier de 47 jours de repos supplémentaire pan an améliore considérablement leur bien-être et leur permet d'avoir un meilleur équilibre de vie. Du point de vue des dirigeants, l'adoption de la semaine de 4 jours a un effet extrêmement bénéfique sur l'amélioration de la productivité et de la performance, au-delà des impacts évidents sur l'attractivité, l'engagement et la fidélisation.Comment expliquer ces résultats ? Francis Boyer et Thomas Laborey, experts en innovation managériale, livrent dans cet ouvrage les résultats de leurs investigations auprès de nombreuses entreprises ayant tenté l'expérience. Ils présentent : 
  • Les bénéfices concrets pour les salariés et les entreprises
  • Les principes étapes de mise en oeuvre
  • Les conditions de réussite et les écueils à éviter
  • Des principes et des bonnes pratiques qui permettent de réaliser de 4 jours ce qui était fait en 5, éclairées par de nombreux concepts en sciences sociales et humaines
  • La création des nouvelles valeurs qu'apporte la semaine de 4 jours sur les plans sociétal, économique, environnemental et managérial
La séparation plus franche que permet la semaine de 4 jours entre moments dédiés à sa vie personnelle et ceux dédiés à sa vie professionnelle pourrait bien être à l'origine d'un nouveau "temps social" : elle semble mieux répondre au besoin d'un meilleur équilibre de vie auquel aspirent les Français depuis la crise liée au Covid-19 et pourrait bien être une réponse à l'allongement de la durée de vie au travail.
S'identifier pour envoyer des commentaires.