Prescripteurs de saines addictions

Penser le mal - Une autre histoire de la philosophie
EAN13
9782850611520
ISBN
978-2-85061-152-0
Éditeur
1er Parallèle
Date de publication
Nombre de pages
475
Dimensions
22,7 x 15,7 x 3,4 cm
Poids
610 g
Langue
français

Penser le mal - Une autre histoire de la philosophie

De

Traduit par

1er Parallèle

Trouvez les offres des librairies les plus proches :
ou
entrez le nom de votre ville

Offres

  • Vendu par Librairie Privat
    26.00

Autre version disponible

Un classique de la philosophie enfin traduit. "Susan Neiman est l'une des penseuses exceptionnelles de notre temps' Eva Illouz
Un monde dans lequel des innocents souffrent peut-il avoir un sens ? Si la question du mal est éminemment philosophique, c'est qu'elle n'est pas seulement morale : elle interroge l'intelligibilité du monde. S'intéresser aux réponses qui y ont été apportées par les philosophes, c'est comprendre intimement leur manière de voir le monde, en écho à celle de leur époque. C'est aussi saisir que nous sommes toujours pris dans des carrefours de postulats qui nous dépassent.Lorsqu'en 1755 Lisbonne est détruite par un tremblement de terre, l'événement provoque une onde de choc parmi les philosophes européens. Ce que l'on qualifierait aujourd'hui de catastrophe naturelle est considéré comme l'incarnation du mal. Deux siècles plus tard, la découverte des camps de la mort nazis agit comme une dévastation conceptuelle : la plupart des philosophes s'accordent à dire que nous manquons de ressources pour aller au-delà du témoignage. De " mal naturel ", le mal est devenu " mal moral " ; une bascule a eu lieu. Penser le mal fait le récit de cette bascule.Pour Susan Neiman, la philosophie n'est pas affaire de spécialistes ; elle doit poser des questions universellement partagées. En retraçant la manière dont les philosophes modernes – depuis Bayle et Voltaire jusqu'à Arendt et Rawls, en passant par Hegel et Nietzsche – ont répondu à ces questions, elle retourne aux racines du questionnement et de l'émerveillement philosophiques. Et nous offre une œuvre extrêmement originale et généreuse.________________________________________________________
" Penser le mal autrement mettrait chacun devant une responsabilité plus grande. Sous la plume de Susan Neiman, raconter le débat philosophique sur le mal est aussi un acte citoyen. " La Croix
" Avec son nouvel essai Penser le mal, qui vient de paraître en France, cette philosophe américaine ne propose rien moins qu'une refondation de la morale, domaine laissé en friche par la pensée contemporaine. Une plongée vertigineuse dans les pas de Leibniz, Kant et Arendt. " Philosophie Magazine
" Le mal (...) est au cœur de la philosophie occidentale. Susan Neiman reprend le dossier avec une belle énergie. Et elle le fait avec la ferme intention de l'ouvrir à un large public, au-delà des cénacles universitaires. " Livres Hebdo
" Avec Penser le mal, la philosophe Susan Neiman offre une belle réflexion historique sur cette notion, de Leibniz à Arendt. " Le Monde des livres
" Dans Penser le mal. Une autre histoire de la philosophie, la philosophe américaine Susan Neiman va plus loin et fait de la question du mal le nerf de l'histoire de la philosophie, en ce qu'elle est le moteur des bouleversements fondamentaux qui sont venus toucher notre rapport au monde. " Lire magazine
S'identifier pour envoyer des commentaires.