Prescripteurs de saines addictions

Sibir, Moscou-Vladivostok (mai-juin 2010)
EAN13
9782070136414
ISBN
978-2-07-013641-4
Éditeur
Gallimard
Date de publication
Collection
Blanche (1)
Nombre de pages
320
Dimensions
20 x 14 x 1 cm
Poids
389 g
Langue
français
Code dewey
915.70486

Sibir

Moscou-Vladivostok (mai-juin 2010)

De

Gallimard

Blanche

Trouvez les offres des librairies les plus proches :
ou
entrez le nom de votre ville

Offres


«Sibérie en russe c'est "Sibir", du nom d'un petit royaume mongol défait par les Russes après la victoire d'Ivan le Terrible en 1552 sur les Tatars de Kazan. Symbole et départ d'une conquête et d'une colonisation de la Sibérie qui durera des siècles. Située en Asie par la géographie, la Sibérie appartient à l'Europe par l'histoire et par la civilisation. L'Europe ne s'arrête pas à l'Oural. Comment cela s'est imposé à moi, je le raconte jour après jour, tandis que sous mes yeux s'étire un paysage de forêts, de campagnes désertées, de grands fleuves, de villes géantes, de gares monumentales. Le printemps explose sur la trace enfouie des anciens goulags. Et le Transsibérien pousse l'Europe devant lui à travers dix mille kilomètres et neuf fuseaux horaires. "Sibir ! Sibir !" chuchotent les roues.» Danièle Sallenave.
«Trois semaines vers l'est à travers la steppe, la taïga, d'immenses étendues dépeuplées, des forêts, des grands fleuves, avec un arrêt dans neuf villes sur le parcours, Nijni Novgorod, Kazan, Ekaterinbourg, Novossibirsk, Krasnoïarsk, Irkoutsk, Oulan-Oude, Vladivostok...»
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Commentaires des lecteurs

Dans "Sibir", Danièle Sallenave raconte, jour après jour, les trois semaines qu'elle a passée à bord du Transsibérien, entre mai et juin 2011. De Moscou à Vladivostok, on suit le lent trajet d'une poignée d'écrivains invités à découvrir la Sibérie, ...

Lire la suite

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Danièle Sallenave