Prescripteurs de saines addictions

Les Enfants perdus de St Margaret
EAN13
9782253040439
ISBN
978-2-253-04043-9
Éditeur
Préludes
Date de publication
Collection
Préludes Noir
Nombre de pages
448
Dimensions
20 x 13 x 3 cm
Poids
402 g
Langue
français
Langue d'origine
anglais

Les Enfants perdus de St Margaret

De

Préludes

Préludes Noir

Trouvez les offres des librairies les plus proches :
ou
entrez le nom de votre ville

Offres


Des lettres bouleversantes. 
Une jeune femme enfermée. 
Un mystère à résoudre. 

1956. Ivy Jenkins s’apprête à donner naissance à son premier enfant. Mais la société puritaine britannique des années 1950 ne lui permettra pas de profiter de ce bonheur. Abandonnée par son amant, répudiée par sa famille, elle est internée de force à St. Margaret, un couvent pour mères célibataires.  Très rapidement, l’institution la sépare de son bébé. 2017. Samantha Harper, une jeune journaliste, tombe sur  des lettres déchirantes qui révèlent les terribles conditions  de détention d’Ivy Jenkins à St. Margaret. Au fil de ses recherches, elle découvre une série de morts suspectes. Alors que le couvent est sur le point d’être démoli, il ne lui reste plus que quelques heures pour faire éclater la vérité. Avant qu’elle ne soit ensevelie à jamais...

Un premier roman suffocant, inspiré de faits réels, qui mêle avec brio mystère et suspense. Aussi émouvant que dérangeant, Les Enfants perdus de St. Margaret s’est déjà vendu à plus  de 350 000 exemplaires dans le monde.

« On vous garantit des montagnes russes émotionnelles. » My Weekly
« Quelle lecture enchanteresse, déchirante, magnifique-ment écrite et intense ! Ce livre m’a apporté tout ce que j’ai toujours recherché dans un roman, et plus encore. » The Writing Garnet
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Commentaires des libraires

par (Librairie L'Armitière)
6 avril 2020

Premier roman

Sussex 1956, Ivy s'apprête à mettre au monde son premier enfant dans un foyer d'accueil pour mères célibataires. Honteusement reniée par sa famille, elle est admise, malgré ses supplications, à St Margaret de Preston, austère couvent géré par des institutions ...

Lire la suite