Prescripteurs de saines addictions

Dostoïevski, un écrivain dans son temps
EAN13
9782940523832
ISBN
978-2-940523-83-2
Éditeur
Éditions des Syrtes
Date de publication
Collection
Littérature étrangère
Nombre de pages
1056
Dimensions
23 x 15 x 4 cm
Poids
1160 g
Langue
français

Dostoïevski, un écrivain dans son temps

Éditions des Syrtes

Littérature étrangère

Trouvez les offres des librairies les plus proches :
ou
entrez le nom de votre ville

Offres


Dostoi?evski, un e?crivain dans son temps est un mode?le de biographie litte?raire. Parue initialement en cinq volumes, dans les anne?es 1970, elle a e?te? condense?e par l'auteur en 2010, avec une pre?face ine?dite.
Joseph Frank aborde la biographie du grand e?crivain russe dans une ample vision englobant litte?rature et temps historique : il entreprend une « reconstruction massive » de l'e?poque, en y inse?rant l'œuvre de Dostoi?evski afin de mieux l'e?clairer. Il s'agit plus pre?cise?ment d'une expe?rience qui allie biographie, critique litte?raire et histoire socioculturelle, tout en se concentrant sur les ide?es que Fiodor Dostoi?evski a de?fendu avec vigueur durant sa vie.
Trois qualite?s essentielles se de?gagent de cette œuvre. La premie?re re?side dans son art de brosser des grands tableaux de la Russie de Dostoi?evski et d'en de?gager les ide?es directrices. Il y a ensuite le travail des sources : a? chaque moment de la vie de l'e?crivain, a? chaque description, a? chaque analyse de l'œuvre, Joseph Frank refait une lecture comple?te des sources, si bien que sa biographie devient critique et analytique. La troisie?me qualite? du biographe est de pe?ne?trer la psychologie profonde, l'esprit de Dostoi?evski. Chez Joseph Frank le critique litte?raire et le philosophe de l'esthe?tique cheminent au co?te? de l'e?rudit, de l'historien et du biographe. Le travail d'analyse de?bouche sur des e?le?ments originaux, jamais mis en e?vidence auparavant. Par exemple, l'affirmation que Dostoi?evski est le seul des grands e?crivains russes de la premie?re moitie? du XIXe sie?cle qui ne soit pas issu de la noblesse terrienne ; de ce fait, il a e?te? le plus apte a? percevoir le conflit entre l'ancien et le nouveau dans la socie?te? russe.
L'e?criture est alerte, ferme, concise, ou? l'e?rudition n'entrave jamais la saisie profonde du mouvement de la cre?ation.
C'est ensuite le Pétersbourg des années 1920 qu'il se remémore, avec la famine et le désarroi d'après Révolution. En 1921, Platonov et sa mère emménagent dans le logement du professeur de théologie Voronine, Platonov tombe amoureux d'Anastasia, sa fille. Vivant dans le même appartement communautaire qu'eux, Zaretski dénonce le père d'Anastasia, qui sera arrêté et exécuté par la Guépéou. Peu de temps après, à son tour, Zaretski meurt assassiné. Faute d'autre suspect, la police politique arrête Platonov et lui tire une confession au cours d'une séance de torture.
Platonov se souvient enfin d'avoir été envoyé, dès le début des années 1930, dans un camp de travail sur les îles Solovki où est installée l'équipe d'un laboratoire de recherche qui travaille sur la cryogénisation des humains. Pour échapper aux horreurs du camp, Platonov accepte d'être cryogénisé, persuadé qu'il ne se réveillera plus. C'est ainsi que Geiger le retrouve et parvient à le ressusciter soixante ans plus tard.
L'Aviateur est un roman porteur de réflexions philosophiques profondes, dans un style fluide, laconique et précis. La remémoration fragmentaire est un moteur puissant pour le lecteur. Voué tout entier au thème de la mémoire, le récit est empreint d'une nostalgie poignante. Le fantastique devient prétexte à une réflexion littéraire et philosophique?: chaque époque détermine notre vision du monde.
Enfin, le roman offre un regard décalé sur la société de spectacle, où même la tragédie d'un rescapé des camps soviétiques donne lieu à un show.
Dostoi?evski, un e?crivain dans son temps est un mode?le de biographie litte?raire. Parue initialement en cinq volumes, dans les anne?es 1970, elle a e?te? condense?e par l'auteur en 2010, avec une pre?face ine?dite.
Joseph Frank aborde la biographie du grand e?crivain russe dans une ample vision englobant litte?rature et temps historique : il entreprend une « reconstruction massive » de l'e?poque, en y inse?rant l'œuvre de Dostoi?evski afin de mieux l'e?clairer. Il s'agit plus pre?cise?ment d'une expe?rience qui allie biographie, critique litte?raire et histoire socioculturelle, tout en se concentrant sur les ide?es que Fiodor Dostoi?evski a de?fendu avec vigueur durant sa vie.
Trois qualite?s essentielles se de?gagent de cette œuvre. La premie?re re?side dans son art de brosser des grands tableaux de la Russie de Dostoi?evski et d'en de?gager les ide?es directrices. Il y a ensuite le travail des sources : a? chaque moment de la vie de l'e?crivain, a? chaque description, a? chaque analyse de l'œuvre, Joseph Frank refait une lecture comple?te des sources, si bien que sa biographie devient critique et analytique. La troisie?me qualite? du biographe est de pe?ne?trer la psychologie profonde, l'esprit de Dostoi?evski. Chez Joseph Frank le critique litte?raire et le philosophe de l'esthe?tique cheminent au co?te? de l'e?rudit, de l'historien et du biographe. Le travail d'analyse de?bouche sur des e?le?ments originaux, jamais mis en e?vidence auparavant. Par exemple, l'affirmation que Dostoi?evski est le seul des grands e?crivains russes de la premie?re moitie? du XIXe sie?cle qui ne soit pas issu de la noblesse terrienne ; de ce fait, il a e?te? le plus apte a? percevoir le conflit entre l'ancien et le nouveau dans la socie?te? russe.
L'e?criture est alerte, ferme, concise, ou? l'e?rudition n'entrave jamais la saisie profonde du mouvement de la cre?ation.
S'identifier pour envoyer des commentaires.