Prescripteurs de saines addictions

Mondes Sauvages - Ates Sud, Le retour de Moby Dick, Ou ce que les cachalots nous enseignent sur les océans et les hommes
1 autre image
EAN13
9782330080242
ISBN
978-2-330-08024-2
Éditeur
Actes Sud
Date de publication
Collection
Nature
Séries
Mondes Sauvages - Actes Sud
Nombre de pages
240
Dimensions
21 x 11 x 1 cm
Poids
242 g
Langue
français

Le retour de Moby Dick

Ou ce que les cachalots nous enseignent sur les océans et les hommes

De

Actes Sud

Nature

Trouvez les offres des librairies les plus proches :
ou
entrez le nom de votre ville

Offres


Autres livres dans la même série

Tous les livres de la série Mondes Sauvages - Actes Sud
Une nouvelle collection pour repenser notre relation au monde sauvage dirigée par Stéphane Durand, co-auteur et conseiller scientifique des aventures cinématographiques de Jacques Perrin. Nous sommes les enfants de l’univers mais nous l’avons oublié. Au nom de la liberté et de la raison, nous avons coupé tous les ponts qui nous liaient au monde. L’homme moderne est devenu une énigme de la nature. Pourtant, une nouvelle révolution copernicienne est en cours au cœur de notre civilisation occidentale. Partout, au cinéma, en littérature, en philosophie, émerge un nouveau regard sur nos « compagnons de planète ». En allant à la rencontre des animaux et des plantes sur leurs territoires, ces auteurs-naturalistes (scientifiques, philosophes) partent en « mission diplomatique » à la frontière du monde sauvage. François Sarano nous propose ici le récit d'une véritable aventure qui invite les lecteurs à plonger au milieu des cachalots. Écrit de manière très vivante, il fourmille d’anecdotes et permet de mieux comprendre la vie sociale du plus grand carnivore de l’océan en mettant l’accent sur ses formidables capacités physiologiques et cognitives. L'auteur révèle ainsi les secrets d’une société matriarcale à la culture beaucoup plus sophistiquée qu’Herman Melville ne pouvait supposer. Altruisme, langage, culture, réflexion, le cachalot, dont l’intelligence n’a rien à envier à celle des primates, nous interroge sur la relation possible entre l’homme et l’animal.
S'identifier pour envoyer des commentaires.