Prescripteurs de saines addictions

Entre nous... au mois de mars

Entre nous... au mois de mars

Des secrets de familles, des histoires magiques, des récits spontanés, des balades dans l'inconnu... En ce mois de mars, notre librairie possède des pages et des pages de lectures insoupçonnées.

Voici des livres qui nous marquent, nous font sourire et nous transportent : à coup sûr, l'un d'entre eux fera votre bonheur de lecteur.

Taqawan

Quidam Édition

20,00

« Ici, on a tous du sang indien et quand ce n’est pas dans les veines, c’est sur les mains. »

Le 11 juin 1981, trois cents policiers de la sûreté du Québec débarquent sur la réserve de Restigouche pour s’emparer des filets des Indiens mig’maq. Emeutes, répression et crise d’ampleur : le pays découvre son angle mort.
Une adolescente en révolte disparaît, un agent de la faune démissionne, un vieil Indien sort du bois et une jeune enseignante française découvre l’immensité d’un territoire et toutes ses contradictions. Comme le saumon devenu taqawan remonte la rivière vers son origine, il faut aller à la source…
Histoire de luttes et de pêche, d’amour tout autant que de meurtres et de rêves brisés, Taqawan se nourrit de légendes comme de réalités, du passé et du présent, celui notamment d’un peuple millénaire bafoué dans ses droits.


1144 livres

Berthier, Jean

Robert Laffont

12,00

« Ma mère, comme dans un conte cruel pour enfants, s'était transformée en livres. »
Ainsi s'exprime le narrateur, né sous X, bibliothécaire de profession, qui voit sa vie bouleversée par la lettre d'un notaire. Il y apprend que sa mère biologique, dont il ignore absolument tout, vient de mourir et lui laisse un héritage singulier : 1 144 livres.
Que penser de ce geste ? Faut-il accepter l'héritage de quelqu'un qui vous a abandonné ? Qui était la femme cachée derrière ces ouvrages ? Seront-ils le chemin vers une mère retrouvée ? Cet événement confronte soudainement le narrateur à ses origines et à son amour des livres.
1144 livres est un véritable éloge de la lecture et de la littérature, et de la place qu'elles occupent dans nos vies.


Diên Biên Phù

Sabine Wespieser Éditeur

19,00

"Depuis vingt ans mon esprit erre en ce lieu, qui me hante. J’y reviens enfin, pour retrouver des souvenirs perdus. En exil de moi-même. Je suis de retour ici pour une femme flamme, rencontrée pendant la guerre.
Nous nous étions aimés, sans bruit ni fureur, avant de nous séparer, contraints. Dans la stridence du silence. J’étais jeune et mal marié, rêveur, avide de voyages et d’aventures, de douces drogues dures et d’écriture. Passions voraces et dévastatrices pour les âmes comme la mienne, en recherche d’absolu, inatteignable. En quête de moi-même, j’avais trouvé Maï Lan.
Frêle et mystérieuse jeune femme, qui allait s’éprendre d’un soldat en guerre contre son pays. Et contre lui-même. Il y a des êtres qu’on rencontre trop tard pour ne pas les aimer. Maï Lan." Vingt ans après la défaite des troupes françaises à Diên Biên Phù, en mai 1954, Alexandre, un ancien soldat, revient au Viêtnam sur les traces de Maï Lan, la femme qu’il a follement aimée. L’horreur et l’absurdité de cette guerre sont vite apparues au jeune homme qui, pour échapper à un mariage de convenance, avait cédé à la propagande colonialiste. Au coeur de l’enfer, il va pourtant faire la connaissance des deux êtres qui modèleront celui qu’il est devenu, un journaliste engagé dans les luttes anticoloniales : Maï Lan, et « son sourire aux éclats d’arc-en-ciel », et Alassane Diop, son camarade de régiment sénégalais, qui lui a sauvé la vie lors de l’attaque d’un pont et dont il épaulera la lutte pour l’indépendance de son pays.
Avec ce roman vibrant, intense, rythmé par les poèmes qu’Alexandre a pendant vingt ans écrits à l’absente, Marc Alexandre Oho Bambe nous embarque dans une histoire d’amour éperdu, qui est aussi celle de la rencontre d’un homme avec la vérité de ses sentiments et de ses combats.


En attendant Doggo

Mills, Mark

Pocket

6,95

Il n'est pas beau, Doggo. Une vague ascendance épagneule. Un museau écrasé, façon pékinois accidenté. Et globalement chauve. Rien ne destinait donc Daniel, le raisonnable publicitaire, à s'enticher d'une horreur pareille. D'autant que ce chien est le seul vestige laissé par Clara, sa fiancée envolée du jour au lendemain. Ça, et un cœur brisé.
Malgré leur méfiance réciproque, entre l'animal revêche et le loser patenté, c'est le début d'une véritable et hilarante complicité. Nouveau job, nouvelles conquêtes, nouveau destin… Et si Dan avait rencontré en Doggo son plus formidable allié, et le plus inattendu des Cupidon ?

« On lit ce roman astucieux, facétieux et tiré au cordeau avec le même plaisir qu'on regarde une bonne comédie romantique. » Le Figaro littéraire

« Une histoire pleine d'humour et d'émotion qui prouve (encore) que le chien est le meilleur ami de l'homme. » Femme actuelle


L'encyclopédie des mamies

Veillé, Éric

Actes Sud

13,90

Les mamies sont-elles de bonnes marcheuses ? Pourquoi les mamies nous disent-elles parfois de parler plus lentement ? Y a-t-il des mamies en Australie ? Les mamies sont-elles jolies après la pluie ? Où vont les cars de mamies ? Les mamies sont-elles souples ? Pourquoi les mamies ont-elles parfois les cheveux en arrière ? Les mamies ont-elles le temps de nous faire un câlin ? La première encyclopédie entièrement consacrée aux mamies.