Prescripteurs de saines addictions

Conseils de lecture

Les Corps subtils, roman
17,00
par (Librairie Dialogues)
19 avril 2005

Tout dans ce petit bijou d'écriture est fait de finesse, d'un habile va et vient entre réeel et imaginé, entre présent et passé, entre ici et ailleurs. Entrelacs de Paris et d'Afrique, rêve d'amour entrevu et embrasement des sens, contraste du savoir encyclopédique des lumières et de l'approximation pseudo-mao, choc de la traite des nègres et du traitement des sans papiers. L'architecture du roman est construite avec précision. La phrase de Dantec a du souffle, du rythme. Elle est belle, ample, poétique. Réellement un grand bonheur de lecture. Fin, subtil.


Mamma, li Turchi !, roman
16,30
par (Librairie Dialogues)
19 avril 2005

"Maman, les turcs !"...attention danger ! Si vous vous sentez d'humeur intolérante, ne lisez surtout pas le dernier Matzneff. Un récit ô combien allègre, mais fort peu orthodoxe, des pérégrinations italiennes et amoureuses d'un quintet d'étudiants... pour le moins atypiques. Sinon, point n'est besoin de parler la langue de Dante pour savourer la subtile impertinence de ce roman, beaucoup moins innocent qu'il n'y paraît.


Tambours blancs, roman

roman

Le Livre de poche

par (Librairie Dialogues)
19 avril 2005

Ca commence très mal, ça finit plutôt bien. Ils sont deux Robinsons bretons : Sauveur et Ben, son petit garçon, seuls rescapés d'une tragique fortune de mer. C'est à bord d'un Dodge aménagé selon le "concept d'autonomie totale", par leur ami Marc-Aurèle, génial bricoleur et philosophe génial, qu'ils atteindront leur "île" paradisiaque, une grotte du Sud marocain. Ensemble, au terme d'un incroyable voyage, ils y retrouveront le goût de vivre.


Mon ombre
13,80
par (Librairie Dialogues)
19 avril 2005

A travers l'histoire de cette femme aux multiples facettes, Christine Falkenland nous livre un superbe travail d'écriture. Une écriture au ras des mots, sur un fil de rasoir, débarrassée de toutes métaphores, faisant sienne cette phrase de Tolstoï : " un roman doit – être efficace ". Roman efficace mais pas dépourvu de sensibilité ni d'émotion, tout au contraire. L'auteur nous livre un personnage abrupt, et nous laisse le soin de faire parler nos sens.


LA RESISTANCE EXPLIQUEE A MES PETITS-ENFANTS
6,60
par (Librairie Dialogues)
19 avril 2005

Lucie Aubrac nous fait vivre l'occupation au jour le jour et d'une manière très vivante : les sabotages, les courriers clandestins, mais aussi les arrestations de camarades. Elle permet aux enfants, et aux plus grands qui ont connu la guerre, de comprendre le courage et le patriotisme de ces résistants, mais aussi de se poser la question : que ferions-nous en pareille situation ?