Prescripteurs de saines addictions

  • 2 août 2014

    Japon, zazen

    Je ne peux pas dire que j'ai été emportée par cette lecture. Car, si la première moitié m'a paru prometteuse, j'ai trouvé que l'auteure avait du mal avec la seconde moitié de son roman.

    Tout y devient très sombre, très déprimant, sans issue.

    Alors certes, le rêve a "quelque chose de Murakami" mais transformer ainsi la fin en happy end m'a paru trop joli et peu crédible.

    Cependant, j'ai beaucoup aimé l'épisode dans lequel Nao est dans le temple avec sa grand-mère et s'exerce au zazen. Un moment plein de douceur et de calme.

    Le nom de Nao est également très original et sujet à bien des réflexions.

    Une lecture en demi-teinte.

    L'image que je retiendrai :

    Celle du petit appartement à Tokyo dans lequel père et fille se croisent et tentent de se comprendre.

    http://motamots.canalblog.com/archives/2014/07/19/29861719.html


  • par (Fontaine Passy)
    24 novembre 2013

    Un sac en plastique rejeté sur une plage : a priori un de ces déchets qui encombrent nos océans. Pourtant, en décidant d'y jeter un œil, Ruth ouvre la porte d'un univers insoupçonné : celui de Nao, une jeune lycéenne japonaise qui confie à l'océan son désenchantement. Une trouvaille pleine de secrets que Ruth tente de pénétrer avant de réaliser que les mots de la jeune fille lui sont destinés…
    Nao raconte sa vie : ses jeunes années en Californie, le difficile retour au Japon, le harcèlement dont elle est victime au lycée; celle de sa fascinante aïeule, nonne zen de cent quatre ans ; de son grand-oncle kamikaze, passionné de poésie ;la dépression de son père qui cherche sur le Net la recette du suicide parfait. Des instants de vie qu’elle veut confier avant de disparaître.On se laisse happer par le mystère de l'intrigue, l'histoire de famille très originale de la jeune fille, le côté mystérieux de ce récit.Un voyage à travers la société japonaise et nord américaine, des relations passionnantes entre les différents personnages, mêlant bouddhisme zen, réalités de la vie quotidienne et…considérations sur la physique quantique ! On se jette sur ce roman pour ne plus le lâcher!


  • 10 octobre 2013

    Ruth a quitté sa trépidante vie new-yorkaise pour suivre son mari au Canada sur une île de Colombie britannique. Bien sûr elle aime son mari et sa nouvelle vie mais éprouve tout de même une certaine nostalgie et connait une panne d'inspiration dans son travail d'écrivain. Un jour, lors d'une de ses promenades le long de la plage, elle trouve un étrange paquet rejeté par la mer, sans doute un de ses rebuts provenant du Japon comme il y en a souvent depuis le tsunami.

    Au milieu d'objets hétéroclites, Ruth découvre le journal intime de Nao, une adolescente japonaise qui couche ses réflexions dans un carnet, installée dans un maid café tokyoïte. Très vite, Ruth est emportée par le récit de cette jeune fille hors du commun qui raconte ses jeunes années en Californie, le difficile retour au Japon, le harcèlement dont elle est victime au lycée, la déprime de son père, son grand-oncle kamikaze, son arrière grand-mère nonne bouddhiste, sa vie de l'autre côté de l'océan. Par delà la distance et le temps, un lien très fort se tisse entre l'auteure américaine et l'adolescente japonaise.

    Foisonnant et audacieux, le dernier roman de Ruth OZEKI est un saut en chute libre dans la société nipponne, entre traditions ancestrales et modernité. Inclassable, mêlant rêve et réalité avec bonheur, il est complexe sans être compliqué et fait la preuve que l'auto-fiction, si elle est bien maîtrisée, peut être autre chose qu'une étude attentive de son nombril. Ruth OZEKI, portée par sa double culture, américano-japonaise, crée un monde parallèle où tout est possible : croiser un kamikaze de la deuxième guerre mondiale, une nonne centenaire qui pratique le zazen, un homme qui se met à l'origami pour éloigner son désespoir, et -pourquoi pas ?- changer la fin de l'histoire et sauver l'adolescente et sa famille. Il faut lire ce roman, apprendre à connaitre l'attachante Nao et se laisser emporter dans ce voyage onirique. Une lecture surprenante mais magique, à ne pas rater !