Prescripteurs de saines addictions

Célestine du Bac

Tatiana de Rosnay

Robert Laffont

  • par (Librairie Mots et Images)
    9 juillet 2021

    La relation atypique entre deux écorchés par la vie ...

    La relation atypique entre deux écorchés par la vie ...
    Martin trouvera-t-il des réponses à ses questions avec Célestine ? Arrivera-t-il à lui apporter un peu de réconfort ?


  • par (Librairie Clareton des Sources)
    6 juin 2021

    Martin, 18 ans, a deux passions, Émile Zola et son chien, Germinal. Il se désintéresse totalement de ses études, a raté son bac, car son but dans la vie, c'est de devenir écrivain.
    Il vit seul avec son père, avocat, sa mère étant décédée quand il avait deux ans.
    Son temps libre, il le passe à écrire SON roman et à promener son chien.
    Un jour, au cours d'une promenade, son chemin croise celui de Célestine, dite Célestine du Bac, une sans-domicile fixe qui "réside" rue du Bac à côté de chez lui.
    Une belle amitié va de nouer. Ils vont s'amadouer, s'apprivoiser, jusqu'à devenir essentiels l'un pour l'autre. Ils vont s'avouer leurs secrets, leurs blessures et Martin pourra peut-être enfin surmonter le trauma causé par l'absence d'une figure maternelle dans sa vie.
    Un très joli roman que Tatiana de Rosnay avait remisé dans un carton à la cave depuis de nombreuses années et qui aujourd'hui fera votre plus grand bonheur de lecture.
    Cela faisait très longtemps que je n'avais pas lu de roman de Madame de Rosnay... Mais celui-ci est un vrai rayon de soleil, une lecture réconfortante, comme il nous en faut en ce moment.
    Ravie que ce texte soit enfin sorti de son carton et désormais en pile sur nos tables de librairies.
    .
    Conseillé par Marie


  • par (Librairie Espace-Temps)
    15 mai 2021

    Une amitié qui transcende les clichés !

    Martin, 18 ans, vit dans les beaux quartiers de Paris et, quand il va au lycée, passe devant le porche où survit Célestine, une SDF. Une amitié va naître entre eux. Le père de Martin ne s'entend pas avec son fils et la mère, Suédoise, est décédée dans un accident d'avion quand Martin avait 2 ans. Passion commune pour l'écriture, Célestine a des carnets où elle écrit chaque jour et Martin écrit aussi un livre. Ils vont s'entraider pour que leur destin soit meilleur.
    Beau roman touchant et hymne à la compassion.