Prescripteurs de saines addictions

LE SANG NE SUFFIT PAS

Le sang ne suffit pas

Anatole Pons

Éditions Gallmeister

  • par (Librairie Calligrammes)
    1 août 2020

    C'est un régal !

    Nous avions découvert l'immense talent de conteur d'Alex Taylor avec "Le verger de marbre", confrontation directe avec une Amérique où hostilité et violence font partie du quotidien. Le sang ne suffit pas en est la preuve par dix ! Un western froid et impitoyable. C'est un régal !


  • par (Librairie L'Armitière)
    30 juin 2020

    Le western d'Alex Taylor est une épopée féroce et haletante, un roman d'aventure désespérant, glacial et sauvage, un récit endiablé au réalisme brutal et époustouflant.
    Dans l'Amérique des pionniers, les colons de tous horizons s'entretuent avec une violence extrême pour survivre sur les terres indiennes inhospitalières. Dans l'espoir de gagner quelques mois de paix et de nourriture, ils font offrande de nourrissons au chef shawnee, un redoutable guerrier. Le prochain enfant à naître qui lui a été promis est celui de Della mais cette dernière s'enfuit dans la nature avant l'accouchement. Commence alors une folle chasse à l'homme dans les montagnes enneigées de l'ouest de la Virginie où l'unique issue est de mourir de faim ou de froid.
    Il faut avoir un sacré talent pour décrire avec un tel réalisme cette course poursuite enragée dans laquelle la glace et le sang s'entremêlent sans discontinuer. Un grand roman très cinématographique, servi par une prose grandiose et féroce. The Revenant fait mots!
    IMPRESSIONNANT


  • par (Librairie La Femme Renard)
    24 juin 2020

    L'histoire se déroule dans l'Ouest de la Virginie, lors de l'hiver 1748 où il gèle à pierre fendre. Le froid, donc, mais aussi la faim, les loups, les ours et les indiens vont faire ressortir ce qu'il y a de plus noir, de plus vil, de plus sauvage chez les colons. Car quand il s'agit de survivre, on peut s'attendre à tout. La fin justifie les moyens.

    Et c'est dans cette ambiance glaciale et désolée que nous allons suivre la destinée de quelques personnages, notamment Della, métisse enceinte et dont l'enfant a été promis au chef de la tribu Shawnee en signe d'apaisement. Oui mais voilà, Della va refuser, s'enfuir et mettre ainsi en danger tout le village. Elle va ainsi rencontrer Reathel, un homme solitaire qui erre depuis des mois flanqué d'un énorme chien. Ensemble, ils vont devoir affronter le froid, la faim, les bêtes et les hommes missionnés pour ramener le bébé de Della au village.

    Imaginez maintenant une langue riche, sublime, qui décrit aussi bien la magnificence et la sauvagerie de la nature que les actes les plus abjects mais aussi les plus touchants de l'être humain.
    Certains paragraphes étaient tellement beaux que je me les lisais à voix haute, juste pour en goûter la saveur.

    « Il se précipita à leur suite dans les profondeurs de la forêt, croassant leurs noms. Il trouva leurs empreintes de pas, la neige gravée de runes. »

    Enfin voilà, c'est le genre de roman qu'on termine en se disant « voilà, c'est pour faire des découvertes comme ça que l'on fait ce métier ».

    Fred L.


  • par (Nouvelle librairie Sétoise)
    19 juin 2020

    Un western noir comme on les aime !

    Si vous avez le cœur bien accroché et que vous ne craignez pas le froid du rude hiver américain, vous apprécierez plonger dans ce roman terrible de noirceur.