Prescripteurs de saines addictions

Le corps

Le corps

Stephen King

Albin Michel

  • par (Librairie L'Armitière)
    30 juillet 2020

    Ne cherchez pas le fantastique ou l'horreur dans cette novella de Stephen King, qui se présente comme son oeuvre la plus intime et une ode magnifique à la fin de l'enfance.

    "Le corps", c'est cet été 1960, Castle Rock, la canicule, l'ennui.

    On s'y croirait, ça fleure bon la nostalgie d'une époque et d'une vie que je n'ai pas vécue, mais que le King sait si bien magnifier. Et pourtant, il y a cet enfant mort, et pourtant il y a cette duplicité des adultes, la violence physique ou psychologique, et pourtant c'était fondateur comme chacun de nos chemins de vie.

    En ce qui me concerne, je n'en aime que plus cet auteur et son oeuvre après avoir lu ce livre. Je ne dis pas que c'est le meilleur de ses écrits, mais il permet de toucher du doigt la genèse de S.King, auteur, et rien que pour cela, il mérite d'être lu.